mercredi 26 octobre 2016

Printemps (Hommage à Heinrich Vogeler) 1er et 2ème état
















Acrylique sur toile, 80 x 100. 2016


Comme dans le tableau de Heinrich Vogeler, j’ai ôté le côté préraphaélite et comme le disait si bien Arthur Keelt, (alias Jean-Bernard Pouy) dans son livre, Le Merle :
« Ça m’énerve vraiment. Comment peut-on être préraphaélite trois siècles après Raphaël ? A la limite, postraphaélien, d’accord (p. 29)


Le personnage ne regarde pas le merle, il regarde par-dessus ou au-delà... et c’est ce qui est intéressant !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire