lundi 4 mai 2009

De Chirico, Piazza d'Italia

Voilà mon premier tableau exécuté à l'école d'art. De Chirico m'a toujours intrigué.
On a dit de lui ceci:
« La peinture de Chirico n'est pas une peinture dans le sens que l'on donne aujourd'hui à ce mot. On pourrait la définir, une écriture de songe. Au moyen de fuites presque infinies d'arcades et de façades, de grandes lignes droites, de masses immanentes de couleurs simples, de clairs-obscurs quasi funéraires, il arrive à exprimer, en fait, ce sens de vastitude, de solitude, d'immobilité, d'extase que produisent parfois quelques spectacles du souvenir dans notre âme quand elle s'endort... »
Acrylic on canvas 40 x 50